Laurence Thomas-Roldes Conseiller Technique

Laurence THOMAS-ROLDES a rencontré le Taï Chi Chuan dans son enfance. C’est une opportunité peu ordinaire que de rencontrer une discipline élitiste, réservée à des privilégiés, à une époque où elle se popularisait à peine et à des milliers de kilomètres de son pays d’origine.

Cette rencontre se fait à la maison, grâce à ses parents. Depuis lors, elle s’est prise petit à petit de passion pour le Tai Chi Chuan, et depuis 1971, elle le pratique, se forme, participe à promouvoir cet art et enseigne cet art depuis 1984.

La beauté & l’harmonie des gestes, l’excellence du savoir & de la transmission, les bienfaits, et tant d’autres choses ont transformé une habitude de pratique en une réelle passion pour cet “ Art de longue vie ” qu’est le Tai Chi Chuan.

Cet art, où la modulation Yin-Yang prend tout son sens, permet l’expression complète du mouvement par l’action lente ou rapide, le développement et la circulation de l’énergie ou “ force intérieure ”, le développement de la concentration, de l’attention et de l’intention pure.

D’ailleurs l’une de ses maximes préférée est : “ L’intention fait l’action ”

L’étude du Taï Chi Chuan

De l’enseignement de sa mère, Michèle ROLDES avec qui elle pratique toujours, elle en recueille l’apprentissage des liens énergétiques qui relient les organes aux mouvements pratiqués. la rondeur, l’inspir et l’expir du mouvement, le principe de la vague à la fois déferlante et retenue.

De celui de son père, Jean-Claude THOMAS, les aspects durs que peuvent prendre un art martial, la mesure de son pouvoir et des questions que l’on doit impérativement se poser à un certain stade. En particulier, car ce sujet attise si aisément les égos, qu’il attire des énergies très différentes et autant que les individus qui en sont porteurs.

Et de l’enseignement de Maître TUNG Kaï Ying, avec qui elle pratique le plus régulièrement qu’il lui est maintenant possible; la précision dans la mouvance, l’efficacité du geste, les orientations avec les points cardinaux, l’aspect martial. Ayant eu la chance de le rencontrer très jeune, grâce à ses parents, il fut pour elle assez disponible et disposé à répondre à bon nombre de ses questions. Elle a pu apprendre de lui l’histoire, histoire personnelle, officieuse & officielle, le passé, des anecdotes, les us et coutumes, etc.

previous arrow
next arrow
PlayPause
Shadow
Slider

Biographie

En quelques lignes, voici son parcours inattendu.

De 1971 à 1981
De 1982 à 1988
En complément
Portrait
Passion, pérennité

De 1971 à 1981

Les débuts, l’apprentissage, les premières démonstrations

Elle a débuté le Taï Chi Chuan, en même temps que le Ski, à l’âge de 3 ans. Fille et élève de Michèle ROLDES, qui transmet l’enseignement reçu de Maître Hu Lin TUNG à Honolulu, Maître Mary Chow et de Kaï Ying TUNG à Los Angeles.

Dès 1978, elle est assistante du professeur, ce qu’on appelle de nos jours : un Référent Technique, dans le cours pour enfants de 7-8 ans, classe primaire de sa soeur T’aï-Lee.

1978 fut aussi l’année de sa première grande démonstration publique à Casteljaloux, lors d’une Porte Ouverte Tai Chi chuan & Aikido, notamment en présence de Maître Noquet et ses élèves.

Depuis, elle a participé à presque toutes les prestations, animations, démonstrations demandés, organisés par l’UNTCC ou d’autres associations; les forums d’associations, les téléthons, les nuits des Arts Martiaux, en passant par des animations beaucoup plus ‟marginales” permettant de faire connaitre cet art, telle que l’animation dans les centres commerciaux.

( ..oui, … et pour les puristes des AM, ce fut parfois réellement épique de faire connaitre notre Art )

De 1982 à 1988

régularité, concrétisation, officialisation …

Depuis 1982, année de la première venue de Maître TUNG Kai Ying en France, elle a suivi régulièrement ses enseignements en France, en Europe et aux USA.

Depuis 1984, certifiée et autorisée à enseigner, elle commence à transmettre le Tai Chi Chuan au sein de différents centres sportifs et d’arts martiaux puis au coeur de l’UNTCC. A noter, et en hommage à son honorable Directeur, que la toute première salle d’AM à lui avoir fait confiance fut Medam Ki. (non loin de la place St Bruno à Grenoble).

1985, année de son premier voyage au Japon, à la découverte d’autres Arts.

Et depuis 1988, elle s’est beaucoup impliquée dans la vie associative locale et régionale en participant à la création d’associations, à la formation d’assistants, en organisant des stages nationaux et internationaux. Ainsi qu’au développement du Taï Chi Chuan au niveau national en participant à la création du tout premier Comité National de Taï Chi Chuan, puis quelques années plus tard à la première Fédération des Tai Chi Chuan Traditionnels.

Michèle ROLDES avait été auteur d’articles pour la SEDGT dans les années 70, où Henriette NICOLAS l’avait convaincue d’œuvrer depuis leur premier voyage à la découverte du Tai Chi Chuan. Elle avait conscience qu’il était important que l’État reconnaisse officiellement cet Art, à cette époque plutôt « yéyé » où cette discipline peu connue pouvait soulever des méprises. Dès les années 80, entrainée dans cette mouvance, Laurence s’est aussi investie pour présenter et défendre cet art Traditionnel, dans son intégrité et éthique, son investissement fut très fort durant plus de quinze ans, de la co-fondation de Comité auprès de Fédérations Françaises déjà existantes à la création de nouvelles fédérations. De ce fait, elle a souvent été élue à des postes à responsabilités administratives et techniques.

Cette année là fut aussi la première où un spectacle d’Arts Martiaux, de Tai Chi Chuan exclusivement, s’est retrouvé sur une scène de théâtre. Ce fut notamment possible grâce aux contacts que MC Fresse avait avec une Fédération Française de Danse qui avait un regard bienveillant sur les Arts du Mouvement en général, même si c’était un art martial, à leur yeux cet art restait un art du mouvement asiatique, avec sa tradition et son éthique, et donc un art culturel également.

C’était une chance de ne pas être considérés comme un nombre de licenciés potentiel mais comme des personnes souhaitant faire connaitre et diffuser un Art authentique … bon … et c’est comme cela qu’après deux ans de préparations épisodiques, en 1988 ce fut « La Première » présentation de ce spectacle.
Tournée modeste de quelques représentations sur les deux années qui suivirent; avec le Groupe Persée. Histoire incroyable et novatrice .. mais ceci est vraiment une autre histoire que de mettre en scène, de monter un spectacle sur l’histoire du Tai Chi Chuan, sa légende, ses disciplines …

mérite particulier à M.C. FRESSE, qui a su convaincre Michèle et Laurence de le préparer tel un show, de le faire, jusqu’à le présenter publiquement.

En complément

Ouvertures vers d’autres sports, d’autres Arts

Hors Tai Chi chuan, qui est le fil conducteur sportif de son parcours, elle a pratiqué du Judo, de l’Aïkido, de la Boxe Française (savate), également danse classique et contemporaine auprès de Mme Blanco.

Puis ces dernières années;
Elle s’intéresse au Pagua Chang, qu’elle apprend avec Pierre PORTOCARRERO, lorsqu’il est invité par l’UNTCC, depuis 2002. Puis a découvert le Penchak Silat auprès de Charles Joussot.

Portrait

 

Obtention des titularisations suivantes :

  • Certification & autorisation d’enseigner Maître TUNG Kaï Ying – Los Angeles – 1984
  • Certificat d’Aptitude à l’Enseignement du Taï Chi Chuan de l’Académie TUNG Kaï Ying – Los Angeles – 1989
  • Certificat d’Aptitude à l’Enseignement du Taï Chi Chuan de la Fédération Française des Taï Chi Chuan Traditionnels – Paris – 1992
  • TC du Brevet d’état d’éducateur sportif 1er degré avec la DDJS de l’Isère – 1993
  • Diplôme Fédéral d’Aptitude à l’Enseignement du Taï Chi Chuan de la Fédération des Taï Chi Chuan Traditionnels – Paris – 1997
  • Diplôme Fédéral d’Arts Martiaux Chinois de la Fédération des Taï Chi Chuan Chi Gong – Paris – 1999

Passion, pérennité

tradition, respect, ainsi, depuis plus de 40 ans …

Laurence THOMAS-ROLDES apprend et pratique depuis plus de 40 ans. Elle participe à la diffusion du Tai Chi Chuan du style Yang école Tung depuis qu’elle enseigne, soit depuis 1984. D’une certaine façon, elle fut également une pionnière de l’enseignement de cet Art en tant qu’européenne, française alors qu’elle allait encore au lycée.

Par la suite, elle a également organisé la venue de Me TUNG Kai Ying en France, grâce à Michèle ROLDES qui l’a invité pour la première fois en France, à Grenoble. Puis ses différentes tournées de stages en collaborations avec d’autres pays, pendant de nombreuses années. Comme pour Michèle, à ses débuts, très peu de personnes connaissaient le Tai Chi Chuan en Europe et donc en France.

Au fil des années, cet art s’est popularisé, ainsi en plus de 30 ans d’enseignement, elle a vu débuter et elle a formé un grand nombre de personnes principalement en France. D’ailleurs, certains sont aujourd’hui professeurs à leur tour.

 

50 ans 35 ans